Comment choisir ?

En laissant le mental de côté.
En laissant de côté la pensée.

Qui va lâcher prise ? Vous. Pas moi, ni la technique.

Arrêtons de penser que tel ou tel massage a tel ou tel effet.
Cherchez ce qui vous fait envie, ce qui vous donnera envie de vivre l'instant et de lâcher prise.

Ce n'est pas le geste lui-même qui compte.
Je suis juste là pour vous accompagner.
Une qualité de contact, d'écoute.
Pour moi aussi : m'ouvrir et me mettre à l'écoute des sensations.

Laissez-vous guider par votre curiosité, vos envies.
Parcourez cette page pour avoir des renseignements sur les séances.

Elles durent environ 2 heures.
Elles ont lieu normalement au cabinet Rhem Mieux-être à Port St Père.
Il est indispensable de prendre rendez-vous.

image abhyanga

Le massage abhyanga

C'est vraiment le massage traditionnel :

A la main, sur la peau.
Des pieds à la tête et jusqu'au bout des doigts.
Chaque orteil, chaque vertèbre.

On sent chaque partie de soi
et que toutes ces parties forment un tout.

Le massage abhyanga vient d'Inde.
C'est un massage ayurvédique.
L'ayurveda est la médecine traditionnelle d'Inde.
Il est aussi pratiqué dans la vie quotidienne.

C'est un massage douceur mais en profondeur.
Chaque fois différent, car chaque jour est différent.

Il faut se mettre à l'écoute.
Comment est-ce aujourd'hui ?
Où sont les tensions ?
Qu'est-ce qui est prêt à lâcher ?

Qu'y a-t-il à sentir aujourd'hui, ici et maintenant ?

Le massage de relaxation est à deux pas de la méditation :
s'ouvrir à l'instant présent, laisser la pensée, ne plus s'occuper que des perceptions.

Le massage est plus facile que la méditation, parce qu'il nous remplit de sensations.

Cependant, du fait de son intensité modérée,
le massage abhyanga, peut être insuffisant
pour quelqu'un qui reste toujours dans ses pensées.

Le massage réflexologique, par exemple,
comporte des appuis plus intenses.
Le massage aux pierres chaudes impose sa chaleur.

Pour bénéficier du massage abhyanga,
il faut avoir envie de s'abandonner à la douceur,
de s’immerger dans la sensation.

Sentir donne confiance.

image abhyanga2
image reflexo

Le massage réflexologique

Le massage des pieds relaxe profondément.
C'est souvent l'endroit cité comme préféré d'un massage.
Et on peut facilement sentir qu'il fait un effet global.

Alors de tous temps, les hommes se sont massés les pieds.

Et ceux qui étaient attentifs aux problèmes de santé,
ceux qui cherchaient à résoudre les problèmes de santé,
ont observé qu'il y avait des liens entre les pieds et le corps.

A plusieurs époques, sur plusieurs continents,
ces correspondances ont été découvertes.
On appelle cela réflexologie.

Mais il est question ici de lâcher-prise.
Alors laissons la question des correspondances.
Laissons ces liens fonctionner : lâchons prise.
Mettons-nous juste à l'écoute des sensations.

Dans le massage réflexologique, ces sensations sont parfois fortes.
Pour que le lien réflexologique fonctionne, il faut une certaine intensité.
Mais la douleur est un signal pour le stress. Alors c'est ensemble qu'il faut ajuster l'intensité.

Quand on le fait, on peut constater, avec une surprise toujours renouvelée,
qu'un bon massage des pieds nous laisse détendus dans le corps et dans la tête.
Et parfois, la douleur des épaules ou du ventre a disparu. Laissons faire.

"Toute une séance sur les pieds ! Ca va être interminable !" Bien souvent, ceux qui avaient cette crainte disent à la fin : "C'est déjà fini ?"

Deux critères sont déterminants :

- ne pas être trop chatouilleux,
encore qu'il y ait un lien entre lâcher-prise et chatouille

- ne pas être trop sensible,
encore qu'il y ait un lien entre sensibilité et lâcher-prise.

image reflexo2

Et pour les personnes très pudiques,
c'est vraiment la technique qui permet de bénéficier d'un massage sans avoir à se déshabiller !

image reiki

Le reiki

Le reiki trouble la rationalité occidentale.
Il découle d'une conception orientale de la santé :
tout est équilibre.

Ying, Yang.
Il n'y a pas les bons contre les méchants.
Le bien contre le mal.

L'énergie, si elle circule, trouve notre équilibre.
Il n'y a pas vraiment quelque chose à faire.

Chacun en a déjà l'expérience : quand on a un problème, le simple contact apaise.

Ne rien faire, quel choc culturel !

Poser les mains. Sentir. Attendre.
Ici, maintenant. Sentir. Laisser venir.

Découvrir la relaxation profonde d'un simple contact.
Simplement, s'ouvrir aux sensations.

image reiki

Mais ce n'est pas pour tout le monde : ce presque rien peut aussi être déstabilisant.
Devenir agacement. Et du coup : rien ne se passe !

Il faut choisir la technique qui nous permettra d'entrer dans l'aventure.
Libérons-nous de l'idée qu'un massage va nous faire ceci ou cela.

Justement le reiki nous aide à comprendre :
il n'y a pas quelque chose à faire, seulement nous ouvrir.
Lâcher prise, pour lâcher les entraves à la bonne circulation de l'énergie.

Le reiki est parfois soupçonné de dérive sectaire.
Comme il est dénué de difficulté technique, chacun peut facilement apprendre et pratiquer le reiki.
Certaines personnes peuvent s'intituler maître et exercer un ascendant sur des disciples.
Mais en réalité, cet ascendant est exercé par le langage et nul ne songerait à interdire le langage !

Comme les autres techniques, le reiki est à la base une pratique de soin.
Il a été inventé au Japon, au début du 20ème siècle.

Peut-être alors faut-il redire ici que les séances Rhem Mieux-être n'ont pas d'objectifs thérapeutiques.

Bien sûr, ces mots ne disent pas tout-à-fait la réalité : La détente est favorable à la santé.
Dans les médecines traditionnelles, elle est la première étape du soin.

En revanche, les séances Rhem mieux-être ne remplacent pas un examen médical,
qui seul permet un diagnostic et l'élaboration d'un plan de traitement.

Les techniques de relaxation sont des approches préventives.
Elles viennent la plupart du temps des médecines traditionnelles qui sont des médecines préventives :
se prendre en main, pour ne pas tomber malade.

Le massage aux Pierres chaudes

image pierres chaudes

Les indiens d'Amérique utilisaient des pierres chauffées dans leurs bains de vapeur.
Les russes s'allongeaient sur des pierres immergées dans l'eau chaude afin d'en capter la chaleur.
2000 ans avant notre ère, les chinois les utilisaient pour soulager les douleurs musculaires.

Le massage proposé vient de la tradition amérindienne.
Il est pratiqué avec des galets de basalte fin, chauffés à la température de 50°.
Certaines de ces pierres sont utilisées comme lit de massage,
d'autres sont posées à des endroits particuliers du corps,
les dernières sont utilisées pour les passes de massage.

Sur quelques zones du corps, des pierres froides viennent apporter leur effet dynamisant.

Ce massage s'apparente au massage abhyanga : des pieds à la tête.

Ceux qui ne jurent que par le contact de la main préfèrent l'abhyanga.
Ceux qui raffolent de la chaleur reviennent toujours aux pierres chaudes.

Cette chaleur impose sa présence :
l'esprit ne peut échapper à la perception,
les muscles ne peuvent échapper au relâchement.

Lâcher les muscles, percevoir.
C'est la porte d'entrée dans le lâcher-prise.
Pour ceux qui aiment !

image pierres chaudes 2

L'haptonomie, pour moi, c'est toujours un peu magique :
trois fois rien et parfois les gens déclarent que leur vie est différente.

Précisons d'abord qu'il y a plusieurs pratiques.
L'accompagnement de grossesse est la plus courante, j'en parle plus bas.
L'haptonomie peut aussi être incluse dans autre chose. Pour ce qui me concerne : les massages.
Enfin, il y a les séances individuelles, dont je parle là,
qu'on peut faire par curiosité, envie d'élargir son horizon ou nécessité de changer sa manière d'être.

C'est difficile d'expliquer l'haptonomie. L'haptonomie n'est pas quelque chose à comprendre.
Il s'agit au contraire de lâcher ce besoin de comprendre, de tout savoir à l'avance, de tout maîtriser.
Donc il faut se dépouiller de ses habitudes : on va voir, on peut découvrir.
Justement : découvrir ... c'est qu'on ne connaît pas déjà.

Un pas vers la confiance. Et la confiance nourrit la confiance.
En général, dans la vie, on peut faire face.
Mais on a tellement l'habitude de se protéger qu'on oublie.
La qualité de la relation est là pour dire : pas besoin de se protéger.

L'haptonomie c'est 4 ou 5 séances
pour apprendre à mieux sentir.

Des séances au cours desquelles on fait des expériences
corporelles et on observe : qu'est-ce que je perçois ?
qu'est-ce que ça me fait ? comment je réagis ?
comment ma réaction joue un rôle dans ma perception ?
et comment explorer d'autres pistes ?

Corporel, car c'est plus simple que psychologique.
Moins habituel aussi, alors on ne plaque pas nos
réactions standard, nos réponses toutes faites.
On peut vraiment regarder avec un oeil neuf.
Et constater le plus souvent :
c'est bien comme ça que je suis dans la vie.

On ne démarre que si on est intéressé à faire
ces 4 ou 5 séances. Pas 1 séance pour voir
et on ne voit rien du tout parce qu'on reste en retrait.

image haptomonie

Fréquemment, ces quelques séances changent justement notre façon d'être.
Ou bien nous confortent dans notre recherche de vie.

Presque toujours, les gens trouvent ça intéressant, utile, voire indispensable ("Ca devrait être obligatoire !").

Parfois, quelques personnes souhaitent profiter de ce qui s'est construit dans cette relation, pour explorer des difficultés de leur vie présente ou certains souvenirs qui ne passent pas ... On peut alors refaire quelques séances et essayer de changer ce qui a besoin de changer. Ces séances durent environ une heure et demie, parfois deux heures.

C'est aussi la durée des séances d'haptonomie pendant la grossesse. Mais c'est fort différent.
Ou plutôt, c'est exactement la même chose d'une toute autre manière.

L'objectif est toujours de s'ouvrir au monde des perceptions, c'est-à-dire s'ouvrir à soi et à l'autre.
Mais dans l'accompagnement de grossesse, l'autre à découvrir, c'est le bébé.
Et ceux qui découvrent, ce sont les 2 parents.

image haptomonie 2

Ils s'ouvrent d'abord à la perception l'un de l'autre et quand ce contact est riche et chaleureux, toujours, le bébé vient se mettre là. Alors lui aussi s'ouvre au monde des perceptions. Et chacun découvre les autres.

Ceci n'est possible que si le bébé est assez grand : c'est-à-dire quand la maman commence à le sentir bouger (environ 3 mois). Et que s'il n'est pas trop grand : il faut que ce soit le bébé qui choisisse de venir. A 7 mois, il n'a plus le choix : il prend toute la place, on pourrait imposer une relation faussée.

Souvent, on peut donc faire une dizaine de séances. Il est possible de commencer avant la grossesse ; ça peut même être une façon d'ouvrir un espace, pour un couple en espoir d'enfant ; on finit généralement après la naissance ; on peut retravailler le moment de l'accouchement et faire aussi quelques séances avec le bébé.

Je propose des forfaits d'accompagnement pour ceux qui ont des problèmes financiers.

Un peu plus d'info sur l'haptonomie individuelle

cliquez ici

Un peu plus d'info sur l'accompagnement de grossesse

cliquez là